samedi 9 octobre 2010

Oh, Bonne Mères !

Rheobatrachus Vitellinus



Ben quoi, c'est une grenouille, non ? Peut-être mais ce n'est pas n'importe quelle grenouille ! Figurez-vous que ce petit amphibien australien a failli vous débarrasser de votre ulcère à l'estomac.

Comme de nombreux animaux australiens, le batracien en question a inventé une stratégie particulière en ce qui concerne l'élevage de ses petits.

En effet, les grenouilles européennes, après fécondation de leurs œufs par les mâles (leur sexualité est décevante, il faut le dire...) laissent leurs futurs petits en plan dans l'eau et débrouillez-vous les gamins ! Sur la quantité, il y aura bien des survivants...
Dans le cas du crapaud accoucheur, le mâle, désolé du comportement de sa femelle, colle les œufs sur ses pattes arrière et s'en occupe  jusqu'à l'éclosion, ce qui assure à ses petits un taux de survie très supérieur à celui des autres amphibiens.

Rheobatrachus Vitellinus, elle, a une méthode bien à elle car, une fois que son mâle a répandu sa semence sur les œufs, elle en avale quelques-uns qu'elle digère normalement. A ce moment, les œufs libèrent une substance qui inhibe la production d'enzymes et d'acide dans l'estomac tout en empêchant l'estomac de se vider dans l'intestin.

Notre maman avale ensuite les autres œufs qui incubent dans son estomac. Bien sûr, pendant la période d'incubation, elle ne mange pas mais cela ne la dérange pas outre mesure.

Au bout de leur transformation, les petites grenouilles émettent une substance qui déclenche l'ouverture de la bouche de leur maman qui n'a pas causé avec ses copines pendant tout ce temps. Et voilà que les petites coquines sortent toutes formées :

 Elle est à croquer !

Cette grenouille à incubation gastrique découverte en 1984 dans le Queensland  a un temps intéressé les chercheurs qui espéraient trouver un traitement efficace des ulcères gastroduodénaux en étudiant les fameuses substances émises par les œufs et/ou par les petits.

Manque de bol, cette grenouille des forêts pluviales du Queensland a été victime de différents facteurs dont une déforestation trop importante depuis les années 1990. Résultat, notre amphibien a disparu depuis 1999. C'est bête, hein !

**************

Bon, on ne va pas rester sur cette mauvaise impression. Voici encore une gentille maman :

 L'araignée-loup

 Photo Wikipédia


Elle fait partie de la grande famille des Lycosidae, ces araignées pourvues d'une très bonne vue grâce à des yeux à vision stéréoscopique (comme nous), ce qui est bien pratique quand on se livre à la chasse à courre. En effet, ces araignées ne pratiquent pas la stratégie de la toile mais la course à pied.

Elle n'est pas jolie mon arachnide ? Et regardez-moi sa belle chevelure bouclée ! Hein, mais ça bouge !!! Mais elle a des poux ou quoi ? Regardons de plus près :


Oh, que c'est mignon ! Maman, après avoir laissé ses œufs éclore dans un cocon qu'elle a filé elle-même, transporte ensuite ses petits sur son dos lors de ses déplacements, ce qui leur donne une meilleure chance de survie. Bon, les gosses sont nombreux et ça doit gratter mais une maman, ça supporte bien des choses.


Je dédie ce billet à ma maman qui n'a pas eu à m'avaler ou à me transporter sur son dos mais qui a dû supporter un fils Lutin chez elle pendant vingt ans, ce qui est autrement plus long que la durée d'incubation d'une grenouille ou de maturation d'une araignée...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire