dimanche 23 janvier 2011

L'Ours de l'Espace



Ce petit organisme (il tourne autour du mm), les anglo-saxons l'appellent Water Bear (ours d'eau), on l'appelle aussi Tardigrade. 

Les tardigrades (+ de 1000 espèces) représentent à eux seuls un embranchement  du règne animal, on les trouve partout sur la planète, en ville ou à la campagne ; de 4000 m de profondeur à plus de 6000m d'altitude (on en a trouvé sur l'Himalaya).


Son aliment de prédilection est le lichen mais il vit très bien sur la mousse et  en milieu aqueux (salé ou non) car il sait extraire l'oxygène dissout dans l'eau grâce à sa peau.

Tout cela est intéressant mais pas exceptionnel, j'en conviens. Cependant, ce petit animal qui ne vit qu'un an et demi quand les conditions lui sont favorables, devient quasi immortel dès que ça se gâte.

En effet, le tardigrade est capable d'entrer en cryptobiose dès qu'il se sent agressé par l'environnement, c'est à dire qu'il arrête complètement son métabolisme et devient ainsi immortel et presque indestructible pendant le temps qu'il faut. Il perd plus de 99% de son eau,  la remplaçant par un sucre qu'il synthétise. Cette sorte d'antigel préserve ses cellules. 


Des scientifiques avaient observé qu'en milieu aquatique, ce petit animal, s'il manquait d'oxygène, se gonflait d'eau et s'immobilisait en vie ralentie le temps qu'il fallait. Au contraire, si l'humidité venait à manquer, l'ours d'eau se desséchait et arrêtait totalement de fonctionner, entrant en totale cryptobiose.

Il n'en a pas fallu plus pour que des sadiques essaient de tester notre tardigrade dans les conditions les plus extrêmes. Jugez plutôt :

Il survit à des températures plutôt inconfortables :

-272,9° pendant 20 heures
-200° pendant 20 mois
+ 120°
Chiffres de W.Miller (Kansas School Naturalist 1997)

Il survit au vide de l'espace (on l'a embarqué  sur une fusée Soyouz) comme à des pressions extrêmes : 600 mégapascal, soit la pression d'un océan de 60 000m de profondeur (ce qu'on ne trouve pas sur Terre).

2001, a Tardigrade Odyssey

Il supporte le rayonnement spatial. Il a été exposé à un rayonnement UV 1000 fois supérieur à celui de la Terre et à un bombardement de rayons X en laboratoire.
(expérience Kinchin 1994)


Il continue de vivre dans le gaz carbonique et le sulfure d'hydrogène.

Le tardigrade résiste à tout, quoi ! Enfin, à presque tout !




Mais qu'est-ce que c'est que cette bestiole qui résiste à des conditions de vie qu'on ne peut pas trouver sur Terre ?

Certains ont avancé le fait que le Tardigrade pouvait être d'origine extra-terrestre étant donné qu'il pourrait résister à un voyage à dos de comète.


Vu comme ça, c'est plausible...







2 commentaires:

  1. Bonjour votre site m'a plu et jaimerai savoir comment se phenomene existe il vraiment et d'où vient la cryptobiose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La cryptobiose est une faculté d'adaptation d'organismes très simples. C'est une "mise en veille". On la trouve aussi chez les artémies dont les œufs survivent un temps phénoménal. D'où vient la cryptobiose n'est pas vraiment la question mais comment ça fonctionne... On dit aussi anhydrobiose et c'est une faculté commune des graines, c'est plus rare chez les animaux, voici une bonne définition : http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/dico/d/zoologie-anhydrobiose-4626/

      Supprimer