mercredi 15 septembre 2010

Les Folies d'Espagne 3

Jean-Baptiste Lully
 1632-1687

On ne présente pas le célébrissime Lully, inventeur de l'opéra français et musicien officiel du roi Louis XIV jusqu'à ce qu'il tombe en disgrâce à cause de ses moeurs sodomites.
A  propos de troudu, il est souvent raconté que Lully est l'auteur de l'hymne "Dieu sauve le Roi" célébrant la réussite de l'opération d'une fistule anale sur sa Majesté.
Cet air, subtilisé par les perfides anglais aurait fini recyclé en "God save the King", chanson préférée des rosbeefs comme en témoignent les souvenirs de la Marquise de Créquy : 

"Une de mes impressions les plus ineffaçables est celle de toutes ces belles voix de jeunes filles qui partirent avec un éclat imprévu pour moi, lorsque le Roi parut dans sa tribune, et qui chantèrent à l'unisson une sorte de motet, ou plutôt de cantique national et glorieux, dont les paroles étaient de Mme de Brinon et la musique du fameux Lully.
Pour peu que vous en eussiez de la curiosité, vous n'auriez pas de peine à vous en procurer la musique, attendu qu'un Allemand, nommé Handel, s'en est emparé pendant son voyage à Paris, qu'il en a fait hommage au Roi Georges de Hanovre moyennant finance, et que MM. les Anglais ont fini par l'adopter et le produire ouvertement un de leurs air nationaux."
(Souvenirs, chapitre IV)

 
Les Anglais nous ayant piqué le tennis, le barbecue et la pierre de Rosette, l'on n'est pas loin de croire l'anecdote...

Ce qui est certain, c'est que c'est Lully qui fit éditer les premières Folies d'Espagne dès 1672 sous la  forme d'un quatuor de hautbois dont voici la version orchestrale que j'ai postée il y a un an et demi sur Youtube et qui a déjà été consultée 100 000 fois... surprenant pour cette petite pièce à la facture relativement simple.

Les Folies d'Espagne (Ref)

 


Liens vers les autres Folies :

1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20 
  
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire