samedi 25 septembre 2010

Les Folies d'Espagne 17

Michel Farinel
1649-1726


Pauvre musicien dauphinois ! Michel Farinel est né à Grenoble et mort à La Tronche juste à côté. Et pourtant, ni les sites, ni les pages Wikipédia des deux villes respectives ne font allusion à ce musicien ni aux membres de sa famille (chez les Farinel, on est musicien de père en fils). Ingratitude et béotianisme !
Vraiment, faire partie du gratin dauphinois et ne pas être reconnu dans sa ville de La Tronche, il y a de quoi faire la tête !

Comme tout bon musicien baroque, Farinel voyage pour parfaire son éducation et étudie à Rome sous la direction de Carissimi. Dès 1672, il revient en France où il épouse Marie Cambert, fille d'un musicien émigré à Londres.
Le couple se rend justement un moment à Londres avant d'émigrer ensuite à Madrid où Farinel est nommé surintendant de la musique de la reine Marie-Louise (fille du duc d'Orléans).
C'est pas fini ! En 1688, Michel est nommé violoniste à la cour de Versailles mais il n'y reste qu'un an avant de retourner dans son Dauphiné pour diriger la musique du monastère royal de Montfleury près de Grenoble. 

Si Farinel est connu, c'est grâce à son passage à Londres qui fut pourtant assez court. Cela se situe à l'époque où, bien avant Corelli, Lully publie ses Folies d'Espagne qui ont un certain retentissement même si la partition du musicien romain reste déterminante dans la diffusion du thème. A l'instar de nombreux musiciens du moment, Michel va composer et donner ses variations sur les Folies d'Espagne qui auront un certain succès.
C'est le musicien John Playford qui publie les variations de Farinel dans "The division violin" (1684) sous le titre de Faronell's Division on a ground

Faronell's division on a ground
(11 variations) (Ref)

 


Liens vers les autres Folies :


1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20 
  
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire