mercredi 16 octobre 2013

Vivaldi et le concerto 19

Pour les deux derniers billets de la série, je vous propose d'aborder la spatialisation, très présente dans la musique de Vivaldi.

En stéréo


Il ne faut pas croire que la reproduction stéréophonique n'est qu'une lubie des ingénieurs du 20ème siècle ; elle est une adaptation technique à la réalité de la musique occidentale qui s'interprète généralement face au public, permettant aux compositeurs de jouer sur la mise en espace de leur musique.

Si Vivaldi n'est pas l'inventeur de cette spatialisation, il l'a abondamment utilisée dans ses œuvres, spécialement en ce qui concerne ses concertos "a due cori" ou plus précisément pour deux orchestres situés symétriquement de part et d'autre de la scène. 

Le concerto RV 584 est un bon exemple de cette pratique avec ses deux orchestres à cordes se répondant alternativement dans les tutti à l'instar des deux violons et des deux orgues dialoguant de gauche et de droite dans les soli.

Ref

 

1  2  3  4  5  6  7  8  9  10 
11  12  13  14 15 16 17 18


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire