lundi 14 mars 2011

Les Folies d'Espagne 28

Francesco Geminiani
1687-1762



Né à Lucques en Toscane, le petit Francesco montra des dispositions exceptionnelles pour le violon. Après avoir étudié auprès de son père, il eut divers professeurs dont le célèbre Arcangelo Corelli.

Après avoir travaillé chez lui et à Naples, Geminiani va tenter sa chance en Angleterre à l'âge de 27 ans où il connut un grand succès auprès du public grâce à son brillant  jeu violonistique

Il se produisit même devant le roi Georges 1er accompagné du célébrissime Händel.

Etabli définitivement en Angleterre malgré quelques séjours en Irlande et à Paris, le musicien deviendra non seulement un virtuose et un compositeur reconnu mais aussi un théoricien important dont les traités auront une certaine influence sur l'interprétation musicale de son époque.

Il eut divers élèves dans l'aristocratie anglaise dont le Comte d'Essex qui lui évita la prison quand Geminiani, passionné d'Art, fit faillite dans son autre métier de négociant en tableaux de maîtres.

En 1762, Francesco Geminiani mourut à Dublin de contrariété, dit-on, quand il s'aperçut qu'un domestique lui avait volé le manuscrit d'un traité musical qu'il était en train de finaliser.

Parmi ses 42 concerti grossi, Geminiani a incorporé les douze sonates de l'opus V de son maître Corelli qu'il n'a pas seulement adaptées mais réécrites avec talent en les transformant en concertos.  Le dernier concerto de cette série est, bien sûr, une Follia dont voici un large extrait :

(Ref)



Liens vers les autres Folies :


1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20 

  
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire