mardi 21 septembre 2010

Les Folies d'Espagne 12

Tomaso Antonio Vitali
1663-1745

Celui-là, il ne m'est pas tombé tout cuit... Après un moment de recherches, j'ai fini par trouver une interprétation de la Follia de Vitali en Australie chez un petit éditeur local. Il a fallu que je paie un port spécial par kangourou postal pour l'obtenir... Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour la culture !


 
Tout comme Albinoni est connu pour un adagio qu'il n'a pas écrit, Vitali a eu la malchance d'accéder à une modeste postérité pour une chaconne en sol m dont il n'est pas l'auteur.

Comme la plupart des musiciens baroques, il est lui-même fils de musicien. Né à Bologne, il a ensuite accompagné son père à Modène où il finit par devenir premier violon de la Cour.

Après avoir publié à titre posthume les sonates de son père (1692), il fait publier les siennes entre 1693 et 1701.

C'est dans son opus IV de 1701 paru moins d'un an après le célèbre opus V  de Corelli que l'on trouve une Follia qui a l'originalité de ne pas exposer le thème classique en entrée mais après un certain nombre de variations.

Voici cette Follia dans une interprétation pour flûte à bec et basse continue :
 


Liens vers les autres Folies :


1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20 
  
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40

2 commentaires: