mercredi 24 octobre 2012

Vivaldi et le Concerto 5


Cordes


Vivaldi, s'il n'est pas l'inventeur du concerto pour soliste, est le musicien qui fixa définitivement sa forme en trois mouvements : vif, lent, vif ; ce que d'aucuns appellent le "concerto vivaldien".

Cependant, dans son énorme production, on trouve 61 concertos pour orchestre à cordes sans soliste. La plupart sont de petite taille (certains ne font guère plus de 3 minutes au total).

Le concerto Madrigalesco, un des plus célèbres de ces concertos pour cordes (avec le fameux "Alla Rustica") est une curiosité pour diverses raisons. D'abord, parce que trois de ses mouvements proviennent d'autres œuvres de Vivaldi, grand spécialiste de l'auto-plagiat  ( Kyrie RV 587 et Magnificat RV 610), mais aussi parce que c'est un de ses rares concertos qui reprennent la forme corellienne en quatre mouvements : lent-vif-lent-vif.

On retrouve ici le Vivaldi fin technicien et habile polyphoniste de son premier opus de concertos, l'Estro Armonico.


Référence épuisée :
The Academy of Ancient Music dir. Christopher Hogwood


 1  2  3  4


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire