mardi 12 octobre 2010

Relais de Condé sur Sarthe 2009


Le Relais de Condé...
 
 
 
 C'est la jeunesse, bien sûr ! (course des enfants)
 
  
La "moins jeunesse" aussi (première équipe V3)
Avec Riah50 au centre.


Mais cette année, pour moi c'était :

Les Jaune et Noir contre les Orange



 L'équipe des Jaune et Noir, c'est la mienne :
 
Un Perche... Mustang
 
 
Un jeune V2 trèèèès rapide, Michel
 
 
Et un Lutin
 
 
 
Les Orange, c'est eux :
 
 
Pepe 61, le Fox, l'Essuin
 
Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont sympas et ils s'habillent en orange comme l'élite, ça m'énerve !!!!!
 
Ces trois nouveaux Trailers d'Ecouves ont décidé de s'associer pour la première fois pour ce relais de 3x6km dans l'espoir de battre l'équipe du Lutin. Bande de freluquets mal mouchés ! Impertinents ! Insolents ! On va voir ce qu'on va voir !
 
Après tout, ils n'ont que 15-18 ans de moins que nous !
 
Les 117 premiers relayeurs s'élancent à 15h00. Michel, notre V2 si bien nommé prend un départ canon en première ligne. C'est un habitué des podiums. Derrière lui, les Orange ont décidé d'aligner leur gastéropode : Le Fox. Notre stratégie est inverse, Michel est notre brûleur de bitume, nous espérons bien poutrer les gamins d'entrée.
 
 
Effectivement, Michel boucle les 6 km en 21' pile. Du 3'30" au kilo ! Mustang part en deuxième. Bon, on n'est plus à 3'30 au kilo... Il a 5 bonnes minutes d'avance sur les Orange, ça le fait !
 
 
C'est au tour de l'Essuin de continuer la poursuite. Jérôme, qui va bientôt faire son premier marathon à La Rochelle ne cesse de progresser et il va le montrer en bouclant son tour en à peine plus de 23', reprenant presque 3 minutes au Mustang. Boudiou, ça chauffe !
 
 
C'est pas le moment de traîner, le Lutin ! Je m'élance avec une hargne de blaireau paranoïaque à l'assaut du bitume, bien décidé à vendre chèrement ma vieille peau.
 
 
Un peu plus de deux minutes plus tard, c'est Pepe61 qui prend le bâton. C'est leur bâfreur de macadam à eux. Aujourd'hui, il est bien décidé de bouffer du Lutin !
Le premier kilo se fait pour moi en moins de 4 minutes mais je sais que les casse-pattes ne sont pas loin. Je croise à ce moment Wihl de normandiecourseapied. Toujours fidèle, il assure le service photo.
 
 
Au deuxième kilomètre en côte, je suis déjà à quatre au kilo, je sais que, vu la configuration du terrain, je terminerai au-dessus de 24 minutes. Grrrr ! J'ai pourtant perdu deux kilos en quinze jours mais ce ne sera pas suffisant !

Troisième kilomètre, je me fais remonter par un gars de Champfrémont au poil gris. Enfer et tarte à la rhubarbe ! Voilà la première place V2 qui s'envole ! C'est ensuite le petit bois et ses 400 mètres de trail puis le retour vers le bourg.
 
V'là aut'chose ! C'est un autre vioque, cette fois-ci de Pré-en-Pail, qui me passe ! Et ma deuxième place !!!
Je m'accroche comme un damné au Mayennais chenu. Macache ! Papy fait de la résistance et garde dix secondes d'avance.

Le bourg, plus qu'un kilomètre dont une belle butte et un tour de terrain de foot.
J'entends soudain des glapissements aigus :
"Vas-y Stéphane, tu vas le bouffer le Lutin ! Mords-y l'noeud ! C'est le moment de l'euthanasier !"

L'équipe des Orange est réunie derrière son lièvre qui donne un dernier coup de patte et me double 500 mètres avant l'arrivée.

Malédiction ! Un toucher rectal m'aurait fait moins mal ! Ces petits effrontés ont poutré ma glorieuse équipe ! Je suis plus que marri, je suis désappointé, extrêmement désappointé !

J'arrive en 24'24", un chrono dont la beauté symétrique ne console pas mon orgueil fissuré. 

Trois bières et une barquette de frites plus tard, je suis plus détendu et je retrouve le sourire lors de la remise des récompenses.


Une coupe de troisième V2, ça reste une coupe ! Et c'est toujours ça que les gamins n'auront pas. Yesss !!! Vieux Power For Ever !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire