mercredi 3 novembre 2010

Fulvio Garlaschi



Quand vous vous intéressez à la musique ancienne et particulièrement au luth ou au théorbe (ce qui est mon cas), vous ne vous attendez pas spécialement à partager ce genre de passion et encore moins converser avec de vrais spécialistes de cet art.

Le hasard a fait que, sur le chemin de l'école, je croise fort souvent un de ces artistes rares qui ont choisi le chemin si ardu de la musique pour cordes pincées des XVIème et XVIIème siècles. En effet, qui se souvient d'Ennemond Gaultier ou de Robert de Visée pour ne parler que des maîtres français... Fulvio Garlaschi est de ceux-là.


Membre de groupes de rock en amateur dans sa jeunesse, Fulvio Garlaschi est entré dans la classe de luth de Paolo Cherici à Milan d'où il est sorti avec un prix d'interprétation en 1996.

Il s'est ensuite installé en France. Depuis 1997, il est intervenant à la Cité de la Musique à Paris où il présente le luth et le théorbe.




 En plus de ses activités d'enseignant à la palette fort large allant du luth à la guitare électrique, Fulvio Garlaschi se produit en tant que musicien en duo (Duo Castaldi) ou en tant que membre de la basse continue dans divers ensembles tels que Le Concert Spirituel, La Venexiana ou la Simphonie du Marais.
  
Il a ainsi participé à divers enregistrements dont voici le dernier, une interprétation jazz de madrigaux de Monteverdi : 




J'ai eu la chance d'accueillir cet artiste dans ma classe de CE1-CE2 où il a présenté ses instruments. Je puis vous dire que mes gamins n'ont pas bronché comme vous le constaterez. Comme quoi la culture peut fasciner à 7 ou 8 ans à partir du moment où l'on présente de la qualité aux enfants.

Voici donc trois extraits de sa prestation :


Le luth



La guitare baroque



Le théorbe



Vous pouvez retrouver et contacter Fulvio Garlaschi sur le site qui lui est consacré :


http://www.fulviogarlaschi.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire