jeudi 11 août 2011

Une Guêpe qui a du pot !

Habituée aux contrées plus chaudes du sud, voici encore une nouvelle venue dans mon jardin normand, preuve supplémentaire d'un certain réchauffement climatique :


Trois ans que je la surveillais du coin de l’œil, celle-là ! Cette guêpe venait régulièrement fouiller dans les bacs à fleurs de ma terrasse à la recherche de matériaux de construction.

Mais c'est finalement grâce à mon fameux chardon bleu et à sa merveilleuse odeur de cadavre que j'ai pu la photographier, trop occupée à butiner pour me prêter attention.

Eumène Unguiculé


De la longueur d'un beau frelon mais pourvu d'une incroyable "taille de guêpe", Delta Unguiculatum a de quoi effrayer le phobique de la bestiole (Trouillotus Ignoraminus) qui l'aperçoit. Pourtant, l'Eumène est un insecte particulièrement pacifique qui ne sort son dard que pour chasser.


En effet, l'Eumène chasse, non pour se nourrir, mais pour nourrir sa larve. Pour ce faire, il construit d'abord un petit pot en maçonnerie (terre et sable assemblés par de la salive) dans lequel il dépose une dizaine de chenilles qu'il a préalablement partiellement paralysées avec son venin.

La construction de ces petits pots lui vaut le surnom de "guêpe potière".

 photo Mario A. Diges

Il dépose enfin son œuf dans cette petite amphore puis l'obture, laissant ensuite la larve à naître se débrouiller toute seule pour dévorer vivantes les chenilles dont certaines ont le temps de se transformer en chrysalides avant d'être à leur tour boulottées par la future guêpe qui descellera le bouchon de son pot une fois devenue adulte.

 photo Mario A. Diges



Merci à Mario Diges pour les deux dernières photos. Son blog : Kaiwhakaahua  (page de l'Eumène).

Concernant la stratégie de construction et de ponte des différents Eumènes, vous pouvez lire l'étonnant et savoureux texte du grand Jean-Henri Fabre : Souvenirs entomologiques, série II, chapitre 5.




7 commentaires:

  1. je viens d'apercevoir un nid d'eumène encastré dans un pilier de la terrasse

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tous ces renseignements et pour les photos. C'est la première fois que j'en vois une dans une grande euphorbe coraloides ( je crois). Je vais chercher où se trouve son "pot".!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore cette espèce ! et grâce a votre site je viens enfin de découvrir son nom ! Merci

    RépondreSupprimer
  4. Merci bien, j'ai cru moi aussi a un frelon (la bête, de belle taille est impressionnante). La bèbète semble gouter la menthe en fleur de mon balcon.
    Xav en haute savoie.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Lutin d'Ecouves,
    Je suis Thierry, bénévole actif de l'AFFO (Association Faune Flore de l'Orne). J'ai également observé cette très jolie guêpe Delta unguiculatum dans mon jardin et en vue de publier une petite note à ce sujet je cherche à identifier toutes les observations Ornaises de cet insecte. Pourriez-vous prendre contact avec moi thierryplu(HarHobAZe)aol.com Au plaisir, Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courrier envoyé à l’adresse étrange donnée...

      Supprimer