mardi 17 janvier 2012

Départementaux de Cross de l'Orne 2012

Sur le front du cross


Résumé des épisodes précédents : le cross country, c'est dur, c'est sale, c'est boueux, c'est en hiver et je finis dans les choux.

Cette année, les départementaux de cross FFA ont lieu à Mortrée conjointement avec les départementaux FSGT. Ayant les deux casquettes, je vais donc participer aux deux classements et ainsi me prendre deux vestes, ce qui m'habillera pour l'hiver.

Avec mon ami Riah50, nous arrivons juste avant le départ du cross jeunes et féminines. Nous avisons immédiatement Véronique, une nouvelle venue dans notre club FFA. C'est une vraie championne qui va pulvériser toutes ses concurrentes en terminant largement première. En plus, elle a bon goût : elle porte le maillot d'A3 Alençon, mon club FFA, et son short est de la même couleur que mes chaussettes.


J'ai une heure devant moi et je préfère prendre quelques photos plutôt que de m’échauffer.


Les jeunes du club se prêtent volontiers à la photo avant le départ. Ça me fait chaud au cœur de voir tous ces jeunes prendre notre succession dans un sport aussi difficile. Dans le groupe, se trouve le petit grand Bin' (reconnaissable à ses cheveux roux) que je vois courir depuis tout petit. Il dispute son premier cross en cadet et va finir deuxième.


Cerise sur le gâteau, les cadets du club emportent la coupe par équipe.

Cross court V2 et V3 :


Allain (Riah 50) s'aligne sur le cross court avec une bonne chance de podium en V3 mais un rapide coup d’œil permet de voir que ça ne va pas être facile. Les clubs locaux ont amené l'artillerie lourde et ça part tout de suite très fort.


Malgré une belle course, Allain ne peut pas accrocher le podium et finit 5ème V3. Bon, ben c'est le genre de classement dont je me contenterais quand même car maintenant, c'est à mon tour d'agiter les jambons et à Allain de photographier.


Le cross long, c'est 9 bornes sur un terrain assez agréable. Je me sens bien, j'ai l'impression d'aller vite, je double même un ou deux types mais alors... c'est quoi tout ce monde devant !!!


Dès le premier tour, un gamin du club d'Orgères me colle aux pointes et ne va pas me lâcher, qu'il soit devant ou derrière, il fera tout pour ne pas avoir la honte de finir après un vieillard. En plus, il va réussir, l'insolent, s'envolant à la fin du troisième tour.

Le circuit : un grand tour en zigzag dans les champs, un retour vers la zone de départ puis une promenade dans les bois sans autres difficultés que quelques buttes (nous aussi on a des buttes dans les bois). Il ne reste plus qu'à revenir vers la zone de départ et on recommence. Ça fait trois petits kilomètres et comme on aime ça, on le fait trois fois.

Deuxième tour, je pédale un peu dans le yaourt mais pas comme dans le temps. En fait, je suis devenu régulier, régulier dans la lenteur car je passe rarement le 13 à l'heure, ce qui me met hors de portée de ces satanés jeunes quinquas qui arrivent chaque saison pour me rétrograder encore et encore dans le fond du classement. 



Au troisième tour, je me sens bien alors que mon GPS me dit que je jardine. Il doit se tromper car personne ne me double. Pour être honnête, seuls le mourants sont derrière. Je soupçonne même l'organisation d'avoir engagé ces types pour que je ne me sente pas trop seul.

J'arrive pas cassé mais 22ème V2 FSGT et 27ème V2 FFA en 38'22. Il va falloir que je songe à courir les cross courts avec mes copains du troisième âge !

 C'est mon âge, pas ma place !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire