mercredi 6 mai 2015

L'Esprit français 5

Gaspard Le Roux
+1707 ?


Etrange personnage que ce Gaspard Le Roux que le Mercure Galant cite comme éminent maître de musique dès 1690 et que l'on retrouve dans l'édition de 1692 du Bottin de l'époque comme maître de clavecin et d'orgue à côté de Couperin, d'Anglebert et Jacquet sans que son adresse n'y figure a contrario de celle des autres. Etrange maître dont on ne connaît d'ailleurs aucun élève. Il semblerait qu'il n'ait occupé aucun emploi officiel ni bénéficié d'aucune charge, ce qui est fort rare à l'époque. Même son décès porte à conjectures vu qu'un inventaire à son nom après décès datant de 1707 est cité par un notaire de la rue St Honoré mais toute trace de l'acte a disparu.

Et pourtant, en 1705, un livre de pièces de clavecin est édité avec privilège du Roi au nom de Gaspard Le Roux dans lequel l'auteur ajoute la basse et le dessus, permettant de jouer ces pièces à deux clavecins ou avec un ensemble (ce qui est le cas de l'extrait proposé).

L’extrême discrétion de l'auteur et la grande qualité des pièces (elles révèlent un claveciniste exceptionnel) font penser que Le Roux était soit le pseudonyme soit le prête-nom d'un autre musicien ou d'un noble de haut lignage. 

Au delà de l'énigme que constitue l'identité de l'auteur, il reste une musique typique du règne de Louis XIV, emprunte d'une grandeur légèrement mélancolique.

Ref


 1 2 3 4


Sources principales d'informations : blog de Pascal Tufféry et pochettes de disques




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire