mardi 14 septembre 2010

Du sexe chez les escargots


Tonton Lutin va vous conter la torride sexualité des escargots.

D’abord, cela commence à se savoir dans les jardins, l’escargot est à voile et à vapeur : on dit qu’il est hermaphrodite.
Ce n’est pas pour autant un adepte de l’auto-érotisme comme le chien dont la souplesse me laisse toujours rêveur … non, l’escargot a besoin d’un partenaire pour assouvir ses plus gluants instincts.

Comme les spermatozoïdes arrivent à maturité avant les ovules, notre gastéropode se prend d’abord pour un macho et va draguer dans les backrooms des salades, les tentacules frémissants. Manque de bol, il ne trouve que d’autres gars aussi excités que lui et finit par choisir un partenaire pour danser sur un air de Village People. 

Oui, je sais, c'est choquant !

Là, commence la parade nuptiale. Vas-y que je te touche les tentacules ophtalmiques (supérieurs) et vas-y que je te caresse avec les tentacules olfactifs (inférieurs)… soudain, alors que les préludes sont bien entamés, on bascule dans le sado-maso intégral. En effet, chaque escargot possède une poche musculaire à côté de la tête d’où il émet un dard calcaire qu’il enfonce illico dans le corps de son partenaire.

 Le dard de l'amour, c'est du brutal ! 

Ce dard, qui peut atteindre 1 cm de long est recouvert d’un mucus contenant des hormones qui vont amener le partenaire à copuler. En gros, non seulement, ces lubriques mollusques pratiquent le piercing génital pour s’exciter mutuellement mais en plus, ils prennent des drogues pour décupler leurs performances sexuelles. Et quand je dis décupler, je ne plaisante pas, la copulation va durer de dix à douze heures !

De sous l’œil droit, chaque partenaire va sortir un pénis blanchâtre qui lui permettra de se connecter à son camarade en vue de l’échange de spermatophores, petits sacs contenant les gamètes mâles.

 Oh oui ! Oh oui ! Oh oui ! 

Une fois les spermatozoïdes stockés dans une poche copulatrice, l’escargot se transforme en femelle et produit des ovules qui seront fécondés par la suite.
Toute cette violence et cette lubricité, ça laisse pantois ! Ces bêtes n'ont aucune moralité, voyez donc, ils pratiquent même la sexualité de groupe :


 Alors, on les voit d'un autre oeil les cagouilles hein!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire