mercredi 29 septembre 2010

La Suisse, une conférence du Lutin

La Suisse

Aujourd'hui, je vais vous parler de la Suisse, pays dans lequel je ne mets jamais les pieds, ce qui me permet d'en parler en toute objectivité, étant libre de toute influence.


Géographie
 
La Suisse (capitale : Berne, on ne sait pas où c'est) est un pays de montagnes découpé en cantons dans lesquels on se réunit le samedi au son du cor des Alpes pour décider si on va donner le droit de vote aux femmes.

 Les montagnes suisses

La Suisse est apparemment un pays situé en plein centre de l'Europe de l'Ouest. Sa situation ne lui permet pas de posséder de façade maritime, ce qui n'a pas empêché le bateau Helvète Alinghi de remporter deux fois l'America's Cup. 


A ce propos, quand j'ai demandé à un touriste Suisse : "Vous avez une Marine, pourtant vous n'avez pas d'accès direct à la Mer ? C'est vrai, m'a-t-il dit ; mais chez vous en France, vous avez bien un Ministère de la Culture....!"
La Suisse est un pays fier de sa spécificité, ce qui ne l'empêche pas d'entretenir de bons rapports avec ses voisins, à part ces cochons de Français dont elle n'accepte que les chanteurs poursuivis par le fisc.

 La Suisse et ses voisins

La Suisse reste malgré tout un pays ouvert aux autres, elle est même un pays à la politique d'intégration ambitieuse comme en attestent les différentes campagnes de certains partis locaux :


 Histoire


L'Histoire retiendra surtout deux événements marquants montrant combien les Suisses sont pénibles :

En 58 avant JC, les  Helvètes (ancêtres des Suisses) se sont mis à envahir leurs voisins Gaulois dont ils enviaient les belles plaines fertiles et les femmes minces. Cela servit de prétexte à Jules César pour envahir notre beau pays et y faire régner l'ordre pendant cinq siècles. Cinq siècles d'ordre, c'est insupportable !

En 1515, alors que le roi François 1er exerçait légitimement son droit d'envahir l'Italie, ce sont des Suisses qui se sont portés à sa rencontre, armés jusqu'aux dents pour lui barrer le passage alors que les Italiens ne s'en souciaient nullement, trop occupés par les résutats du Totocalcio.
C'est à Marignan que la confrontation a eu lieu. Fort heureusement, ce sont les Français qui ont gagné et les Suisses sont retournés dans leurs montagnes en déféquant de peur dans leur armure. Certains historiens pensent d'ailleurs que c'est de cette époque que date la tradition du chocolat Suisse.
Quant aux Français, ils célébrèrent comme il se doit cette immense victoire et le roi François 1er, fort content d'avoir écrasé les Suisses, créa un nouvel ordre de prestige réservé aux plus vaillants soldats : l'Ordre du Petit Suisse dont on peut voir la Grand-croix sur le célèbre tableau de Clouet :


Ensuite, on n'entendit plus parler de l'armée Suisse qui se borna à former périodiquement ses citoyens à l'éventualité d'une invasion des troupes du Liechtenchtein.

Economie


L'économie Suisse se résume à son fameux secret bancaire. A ce propos, je vous livre d'intéressantes révélations qui vont certainement faire du bruit dans les chancelleries ! Voici ce document :


Autres activités économiques :

Le Chocolat suisse dont la production est un véritable scandale international. On raconte qu'il est produit en Afrique par des enfants malades et sous-payés dans des conditions d'hygiène déplorables:

Production du chocolat en Afrique

De plus, une fois arrivé en Suisse, ce chocolat est conditionné, non pas par des ouvriers normalement payés mais par des animaux esclaves appartenant à des espèces protégées : 

 Pauvres bêtes !

Boycottons le chocolat suisse et adoptons le chocolat belge fabriqué par de vrais ouvriers non-flamands nourris à la bonne bière d'abbaye !

L'horlogerie suisse bien connue de Wall Street à Abou-Dabi est un des fleurons de l'industrie helvète. Sa production est exportée dans le monde entier et est très appréciée des grands de ce monde comme  Mr  S.... qui ne quitte pas sa Rolex Daytona :


Par discrétion, nous ne livrons pas l'identité de l'heureux possesseur de ce modèle en or gris à bracelet en croco dont voici les références, si vous désirez vous en procurer une :


Le couteau Suisse, outil indispensable à chaque citoyen de la confédération est aussi un des produits les plus exportés. Il a suivi l'évolution technologique mondiale pour se mettre à l'heure de l'informatique. Il est le symbole d'une économie qui a su évoluer tout en gardant ses traditions.

Le couteau suisse à l'heure de l'Internet
En résumé, l'économie suisse est florissante et le Suisse lui-même en recueille les fruits. Même au bas de l'échelle, les revenus sont plus que confortables. Il faut dire que l'ouvrier suisse est propre, honnête et travailleur; ce qui n'est pas vraiment le cas de ses voisins français qui passent tout leur temps à se plaindre en buvant du pinard.

Un exemple de bien-être helvète : voici une caissière de supermarché
suisse qui vous présente la voiture avec laquelle elle va au travail.


Des Suisses célèbres :

Guillaume Tell dont le nom reste attaché à un célèbre exploit dont on ne dit pas tout. En effet, ce célèbre arbalétrier est connu pour avoir transpercé une pomme posée sur la tête de son fils. Ce que l'on ne dit pas, c'est qu'au départ, il avait 12 enfants et qu'il a dû faire de nombreux essais avant d'arriver à ses fins:



Henri Dunant fut le  fondateur de la Croix Rouge, ce qui lui valut le prix Nobel en 1901. Dunant fut un des rares suisses à mourir ruiné et c'est pour cela qu'il est resté célèbre. Sa mémoire est entretenue par de fidèles bénévoles qui font la quête une fois par an pour entretenir la tombe du bienfaiteur helvète :


A l'issue de cette passionnante découverte de ces lointaines peuplades non Normandes, j'espère que cela vous donnera envie de voyager et de mieux comprendre ces peuples qui, s'ils n'ont pas Molière ou TF1, ont quand même un mode de vie et une culture qui en font des êtres humains à part entière.

3 commentaires:

  1. Pour info. A Marignan, il y avait presque autant de Suisses d'un côté que de l'autre. C'est d'ailleurs la raison principale pour laquelle la Suisse a arrêté le mercenariat après 1515.

    Cordialement

    Guillaume Tell

    RépondreSupprimer
  2. Pour M. S..., sur la photo présentée ce n'est pas une Rolex Daytona, mais une Breitling Navitimer en acier, pas du tout le même prix...

    Cordialement

    Pestakk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut alors, quel malhonnête ! Il a dû revendre le cadeau de sa femme.

      Supprimer