jeudi 14 octobre 2010

Des Logos et des Bévues



En voilà de bien jeunes et jolies jeunes femmes qui présentent les produits de la firme italienne A-Style. En plus, le logo de la marque possède un design des plus gracieux !

Bien sûr, vous qui avez l'âme pure et l'haleine fraîche, vous ne voyez rien de particulier à ce joli logo. Il faudrait au moins être un Lutin pour y voir une quelconque position sodomite équivoque !

C'est comme le joli K stylisé de la pharmacie Kudawara au Japon :


Pas de plaisanterie débile, SVP ! Il ne s'agit pas de la porte arrière du magasin ! A part ça, on y trouve un grand choix de préservatifs...

J'espère qu'aucun d'entre vous ne  pensera à mal en voyant l'ancien logo du Arlington Pediatric Center, un respectable établissement qui s'occupe du suivi médical d'enfants de milieux défavorisés.


Je ne sais pas pourquoi, mais les professions médicales ont un don pour les logos évocateurs comme cette clinique dentaire de Valencia :


Moi, mon dentiste, il se met plutôt par derrière. Enfin, je veux dire, pour me soigner les dents...

Parfois, les problèmes viennent juste d'une police de caractère mal choisie comme pour ce magasin MEGAFLICKS :

 Ils agrandissent le cercle de leurs clients.

Pareil pour ce magasin KIDS EXCHANGE dont le mélange de mots peut faire croire qu'il s'agit d'une clinique où l'on peut change le sexe de votre progéniture :


 Il suffit aussi de deux lettres accolées pour avoir un joli logo pas suggestif du tout :


Un doughboy (voir dumpling) est une boulette de pâte fourrée, n'y voyez aucune allusion.


Maintenant, c'est parfois un simple dessin sur une enseigne qui peut prêter à confusion comme pour cette entreprise informatique :

 Kilobits et megabits n'ont pas de secret pour eux.


Pour terminer,  le prix du pire logo dessiné revient à l'Instituto de Estudos Orientais, une université catholique portugaise qui a vite abandonné ce logo censé représenter une construction orientale sur fond de soleil couchant :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire