jeudi 21 octobre 2010

La Course Nature de Perseigne 2010

Un trail avec ma Josette
24 avril 2010


Deux semaines après le marathon de Paris et une semaine après le trail du camp de César, je n'ai pas trop de pattes mais quand la copine de ma Josette lui demande de venir faire le 12 km de Perseigne, je n'hésite pas : je vais faire la course avec la bande des quinquas d'Ecouves !
Les quinquas, c'est ma Josette, sa Béa, la Baronne (une quadra) et Brigitte.


Pas mal de Trailers d'Ecouves sont inscrits sur le 30 km et seuls nous cinq faisons le 12 bornes. Et ça me convient car dès les premières foulées, ça grince un peu. Je crois que j'aurais pu faire un beau crash si j'avais suivi le reste de la bande sur le parcours long.
 
 
Perseigne, c'est la petite soeur d'Ecouves. Située dix kilomètres au sud d'Alençon, elle ne culmine qu'à 349 m et ses sentiers sont plutôt roulants mais cela n'exclut pas une belle collection de raidillons.

Rapidement, le peloton s'étire. La Baronne et Brigitte s'échappent et je reste avec les deux copines. La petite Béa est une routière, les sentiers roulants de Perseigne lui conviennent et elle tourne à bonne allure.

 
L'air est chaud et les arbres espacés ne nous protègent pas du soleil comme en Ecouves. Il fait plus de 25 degrés et le premier ravito du 5ème kilomètre est bienvenu.

 
Si Béa est à l'aise sur le plat, ma Josette prend sa revanche en descente. Comme  pour moi, 25 ans de judo en ont fait une bonne descendeuse.


Malgré quelques passages un peu plus corsés, le parcours est un peu trop facile et les filles arrivent vite au deuxième ravito situé au 8ème kilomètre non sans avoir poutré quelques types au look de camembert oublié en plein soleil. 

  
 Le reste du parcours est plat et Béa s'envole un moment, me laissant avec mon épouse. Nous approchons des étangs à proximité desquels se trouve l'arrivée.


Béa est là et attend sa Josette pour le dernier kilomètre, nous longeons d'abord un champ de blé en herbe...


...puis c'est  le tour des étangs.

 
Nous débouchons enfin sur la route pour les derniers 300m.


La Baronne, qui est déjà arrivée, vient à notre rencontre et prend mon appareil photo pour faire fort gentiment ce cliché qui me tient particulièrement à coeur :

 
Le temps de boire et de se changer, nous assistons ensuite à l'arrivée de nos camarades du 30 km. Vu le nombre de Trailers d'Ecouves présents, les arrivées se font de plus en plus chaudes... 


Sur les deux courses, la bande ramène cinq podiums. Bonne journée pour les trailers d'Ecouves.

 Grand Raymond, Sidonie, Ricounette, Brigitte et Mireille
 
Et tout ça finit bien sûr devant une bière...

 
Une journée au calme avec le sport et les copains ... Voilà la fin du récit simple d'une modeste compétition où il a suffi d'humer l'air du temps pour croire un moment à l'éternité du printemps.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire