dimanche 10 octobre 2010

La Ronde des Alpes Mancelles 2009



Saint Léonard des Bois est une commune  du département de la Sarthe d'où le nom un peu nase du site : les Alpes Mancelles alors qu'on est à moins de vingt bornes d'Alençon.

En fait d'Alpes, le village est construit entre deux falaises creusées par la vallée de la Sarthe. C'est un site où l'on pratique l'escalade et le parapente. 

Le Haut Fourché : il va falloir grimper là-haut !

Chaque premier samedi de juillet a lieu la "Ronde des Alpes mancelles" sur ce site : Un mini trail de 13 kilomètres pendant lequel on nous fait monter et descendre plusieurs fois les brutales falaises de la Sarthe. Le départ a lieu au bord de la rivière.

 Le Narbonne, on le monte presque de face !

En compagnie de Riah50, je me présente au départ où je retrouve un autre Kikoureur : Dom61.


J'ai annoncé  que je le poutrerai en descente. Il ne va pas falloir mollir si je ne veux pas avoir l'air d'un gland !
Ma stratégie c'est : A fond, à fond, à fond.

Dès les premières petites descentes, je mets le turbo et ça me réussit. Première montée brutale, il faut marcher et même s'aider de cordes. Je repars un peu tapé mais la machine redémarre malgré les 28 degrés de cette fin d'après-midi.

Durant un moment, l'on court sur la crête du Haut Fourché et je récupère tout en avançant assez vite. Enfin, une vraie descente, là je laisse parler la poudre et je gagne cinq ou six places, enfumant ainsi quelques concurrents effarés.
Nous repassons dans le bourg où je retrouve Béa et ma Josette qui m'encouragent.

 Photo Béa 

Derrière moi, Allain (Riah50) court en bonne compagnie. Il est plus malin que moi car, vu mon rythme, je n'ai que deux féminines devant moi donc peu de belles fesses à admirer. Quelques minutes derrière, il y a plus de donzelles, et pas les plus moches.

 Mais non  Béa, je ne drague pas ! (photo Béa)

Montée de la Barre vers le plateau du Narbonne : là je dois avouer que je marche un moment... et je ne suis pas le seul ! La traversée du Narbonne est périlleuse car très caillouteuse mais ça me plaît.
Descente vers la vallée de la Misère et passage dans l'ancienne ardoisière. Le site est spectaculaire.

 (archives)

Boudiou, il va falloir remonter ça ! Je souffle ! Mon ami Ricounet en profite pour me passer et je n'ai pas l'énergie pour le suivre. Retour sur le Narbonne, je remets le turbo pour tenter de rattraper Ricounet mais en vain. Une descente acrobatique plus tard, me voilà à nouveau dans le village où je termine le circuit en 1h10'55".
Non loin derrière moi, arrive Dom61 que je retrouve total poutré près du ravito :

 Arf ! Cuit le Dom !
 
 Pas facile de poursuivre le Lutin dans les descentes ! Riah50 va arriver un peu plus de trois minutes après. Lui, il est frais, comme d'habitude. Nous sacrifions à la bière coutumière avant de remonter vers Alençon. Le soleil  s'abaisse vers l'horizon mais la journée n'est pas terminée !


 
Epilogue : chez le Mustang


Le barbecue de juillet chez le Mustang, c'est un peu notre repas de fin d'année. En effet, les Trailers d'Ecouves vont se disperser jusqu'aux derniers jours d'août où ils se retrouveront pour une nouvelle saison.
Là, je dois dire que je n'ai pas trop assuré... Je crois bien que j'ai laissé les autres animer la soirée. 

 It's been a hard day's night !

Deux dernières photos : Mme Mustang

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire