samedi 29 septembre 2012

Vivaldi et le Concerto 3

Viola d'amore


S'il composa abondamment pour le violon et le violoncelle, Vivaldi ne produisit pas de concerto pour l'alto, le mal aimé de la famille des cordes. Par contre, il écrivit huit concertos pour viola d'amore (viole d'amour) qui était un alto à 6 cordes (5 à 7 en général) pourvu  du même nombre de cordes vibrantes en métal  placées au-dessous des cordes frottées.

Document Wikipédia

Ces cordes en métal étaient appelées cordes sympathiques car elles vibraient "par sympathie" dès qu'on touchait aux cordes mélodiques, produisant ainsi un son voilé proche de la voix humaine.

Le mouvement proposé ici, succession de courtes cellules thématiques (ritornello) que se renvoient orchestre et soliste durant toute la pièce, est typique de l'écriture vivaldienne. La viole ne peut ici rivaliser avec l'agilité du violon mais elle y fait entendre sa voix particulière, n'hésitant pas à ralentir parfois le rythme pour que l'on perçoive mieux la richesse de son timbre.


 

1  2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire