lundi 1 avril 2013

Antonio Canapelli (1670-1750)

Un maître de la musique de chambre :

Antonio Canapelli



L'histoire de la musique prend parfois de drôles de détours ; c'est par le plus grand des hasards que le musicologue Guiseppe Russare est tombé sur un matelas rembourré de partitions dans la sacristie de l'église San Pigro à Venise.

Depuis des années, le curé local se reposait entre deux messes sur un vrai trésor musicologique. Après expertise, les manuscrits musicaux s'avérèrent être l’œuvre d'un singulier musicien que la rumeur soupçonnait d'être celui qui influença le célèbre Vivaldi, j'ai nommé Antonio Canapelli.

A l'instar de Vivaldi qui était fils de barbier, Antonio Canapelli était d'origine modeste ; son père, Girolamo, étant un ébéniste qui, s'il vivait chichement, était cependant connu dans la cité des doges pour son invention du "divano letto", un sofa ingénieux qui, en basculant, permettait aux séducteurs d'arriver à leurs fins en troussant leurs conquêtes allongées après les avoir charmées assises. Casanova en fit d'ailleurs usage comme il en parle dans ses mémoires, écrites dans la langue de Molière : "Ah ! comme il était pratique ce sofa de Canapelli sur lequel j'eus le plaisir de rendre hommage à tant d'épouses frémissantes de marchands vénitiens trop occupés à leurs affaires ..." (Page 269 du tome 2 de l'édition Robert Laffont).

Revenons à Antonio, le fils ; remarqué par les bons pères de l'église San Pigro (celle-là même où l'on a retrouvé les partitions), le jeune homme montra de précoces dispositions pour la musique tant au niveau interprétation au violon qu'au niveau composition. Un brillant avenir lui était prédit quand il commença à souffrir d'un mal insidieux : la narcolepsie. Le malheureux Canapelli était obligé de s'allonger pour dormir une bonne partie de la journée, ce qui l'empêcha vite d'interpréter sa propre musique.

Voilà pourquoi le pauvre Antonio se cantonna à la composition, restant allongé la plupart du temps dans son lit où il était alimenté par les bons pères qui se dédommageaient en vendant ses partitions à l'Ospedale della Pietà, institution voisine où travaillait Vivaldi qui s'inspira fortement des œuvres de Canapelli.

 L'Ospedale de la pietà au XVIIIe siècle

La vie de Canapelli fut relativement longue et il composa de nombreux concertos mais ceux-ci furent dispersés comme ce fut aussi le cas des œuvres de Vivaldi. 

Seulement connu par les chroniques, Canapelli renaît enfin grâce à la trouvaille de Russare qui a entrepris une édition sur papier couché de l’œuvre du génial Vénitien.

Voici un des premiers concertos révélés par Russare, on notera aisément l'influence que l'auteur eut sur son cadet Vivaldi :


 



1 commentaire:

  1. La musique d'Antonio Canapelli a traversé les ans. Elle est aussi devenu célèbre grâce à un grand magasin de meuble suédois spécialisé dans le canapé convertible.
    Cette musique vous accompagne quand vous composez le numéro de sa hotline.
    Vous cherchez un canapé : tapez 1
    Vous cherchez un lit : tapez 2
    Vous cherchez un canapé-lit : tapez les deux

    RépondreSupprimer