jeudi 17 juillet 2014

Eki'Gesnes 2014

 Dans la joie et la bonne humeur

Coureurs du Stade Vernolien

Posté sur la ligne de relais en ce 14 juillet, j'ai eu la chance d'effectuer ce shoot qui résume parfaitement l'esprit de ce marathon en relais : rigolade, convivialité, bière et frites.

Il s'agit pourtant de 4X10,6 km de relances continues sur un terrain à 70% trail avec de sacrés raidillons et des descentes parfois techniques, mais dans la campagne ensoleillée de nos frères du Nord Maine, cela se résume à une joyeuse bataille entre galopins.


Même ma Josette s'y est mise, elle qui ne goûte que moyennement la compétition, réalisant une moyenne horaire bien supérieure à ce qu'elle attendait ; courir pour les autres donne des ailes.

Eddy ne touche pas le sol, c'est plus rapide ainsi.

Cette année, je ne cours pas pour mon club, A3 Alençon ; d'autres s'en chargent avec brio : Eddy, Mickaël, Thomas et Fred vont te me le boucler, ce marathon, en 2h39 en laissant les camarades de Gesnes-Condé 9 min en arrière.

Non, cette édition, je la cours avec "Les Nains portent quoi ?", une équipe dont le nom sera moins abscons quand je révèlerai que, de tous les membres, je suis le plus grand...

Nous carburons en catégorie mixte (10 équipes) avec une jeune V1 : Katia, un V2 en fin de parcours : votre serviteur et deux V3 de compétition : Simone et Chaton qui feront les meilleurs temps féminin et masculin de la bande. 

Avec une moyenne d'âge de 56,5 ans, nous sommes les plus vieux mixtes et figurons parmi les quatre équipes les plus racornies de l'épreuve (sur 58 en tout). Le niveau général ayant, cette année, augmenté avec le nombre d'équipes, il va falloir se sortir les tripes pour approcher le podium. 


Allez, Katia la jeunette de l'équipe nous boucle son tour en 57 min, passant le relais à Simone qui, du haut de son mètre cinquante, va nous faire un superbe 54 min avant de me passer le relais. Il faut savoir que ce 10,6 km se court généralement sur un chrono de 10 km + 7 à 8 min.

Là, je me régale car, en troisième position, je peux me livrer à mon jeu préféré, le PacMan :
 L'année dernière, j'avais bouffé six équipes en 49 min, il s'agissait cette année de faire mieux.

Si les quatre premières équipes restent faciles à passer, je me retrouve un peu seul dans les parties techniques, prenant parfois des risques en descente en me disant que les gens qui me précèdent ne seront pas aussi cinglés.

Effectivement, sur les rares parties de route, je passe ma cinq, six, septième équipe. Record battu !

Juste avant de rejoindre le dernier chemin, j'aperçois à une centaine de mètres devant moi, un gars qui trottine bien mais qui me semble un peu mou du genou. Ça peut l'faire !

Dernière grimpette et je pars à quinze à l'heure à la poursuite du gars qui, m'entendant arriver, me fait gentiment signe de passer. Ce n'est pas un méchant comme moi.


Huit ! Ben j'suis content ! En fait, j'ai fait 50 min, une de plus que l'année précédente mais c'est pas grave, je me suis bien amusé.

Je passe ensuite le relais à Chaton qui a toujours été plus rapide que moi ; et il le prouve l'animal, en bouclant son tour en 47 min, ce qui le met à environ 40 min pour un 10 bornes sur route. Pas mal pour un V3 !


Quand il court, il rigole pas mon Chaton !

Un des principaux avantages de cette course, c'est qu'on se retrouve tous ensuite à manger à table des saucisses et des frites en buvant de la bière, et le tout pour seulement 5 roros ! Une vraie fête de village comme on les aime.

Ben, c'est pendant qu'on attendait nos frites que le Gérard (le même qu'au marathon de la Rochelle) nous appelle sur le podium, nous les plus vieux des mixtes. Nous finissons troisième équipe mixte sur dix et 29/58 au général, pile au milieu. Et tout ça sous le soleil !

Z'avez vu, j'suis l'plus grand !



... et l'on m'a attribué la coupe du plus mauvais jeu de mots pour avoir trouvé le nom de mon équipe. Véridique !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire