lundi 31 août 2015

L'Esprit français 9

Jean-Féry Rebel
1666-1747

Jean-Féry Rebel est un de ces nombreux musiciens qui doivent leur carrière à Lully qui le remarqua à l'âge de huit ans et lui fit donner une formation musicale comprenant le violon et la composition. Il gravit ainsi les échelons de la hiérarchie musicale pour finir compositeur de la musique de la Chambre du Roy aux côtés de son beau-frère Michel-Richard de Lalande.

Ses compositions, essentiellement profanes, sont marquées par une certaine recherche de modernité (des sonates pour violon composées dès 1695, parmi les premières en France mais publiées presque 20 ans plus tard), une modernité parfois surprenante (Le surprenant "Cahos" tiré des "Elémens"). En tout cas, il s'agit toujours d'une musique de grande qualité.

La pièce que j'ai choisie pour ce billet "Les Caractères de la Danse" s'insère parfaitement dans le cadre de l'Esprit français car on ne peut concevoir de musique française sans parler de la suite de danses. Cette pièce de Rebel a l'avantage de présenter un large éventail de ce qui se fait à l'époque, onze danses précédées d'un prélude entre lesquelles l'auteur intercale par deux fois un mouvement vif de sonate : Prélude-Courante-Menuet-Bourrée-Chaconne-Sarabande-Gigue-Rigaudon-Passsepied-Gavotte-Sonate-Loure-Musette-Sonate. Le tout en huit minutes !

L’œuvre fut scéniquement créée par Françoise Prévost et reprise par les plus grandes danseuses de l'époque. L'audace, la dextérité compositionnelle et l'originalité de cette pièce assura la notoriété du compositeur qui produisit par la suite plusieurs partitions de ce nouveau genre appelé à l'époque "Symphonies de danses", type de composition légèrement différent de la suite de danses car indépendant des spectacles dramatiques.



1 2 3 4 5 6 7 8


 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire