mercredi 13 octobre 2010

Galopades du Patrimoine 2009

Qui poutre un Max ?

Vendredi 18 septembre au soir, c'est la première des Galopades du Patrimoine à Alençon, une corrida urbaine organisée par des copains. Ils ont eu la bonne idée de ne pas m'engager dans l'organisation, ce qui va me permettre de courir l'esprit libre. Riah50 n'a pas cette chance et il doit garder un carrefour cerné par une meute  de blaireaux d'automobilistes en furie.
Quant au Mustang, il est dans la tête de l'organisation, du moins c'est ce qu'il veut faire croire pour avoir une bonne excuse pour ne pas participer au 12 km et se faire ridiculiser par le Lutin.
En fait, je l'ai surpris dans la course des poussins où il espérait faire un podium. Il n'a même pas fini ! Quelle daube ! 

 Et en plus, il se fait tracter par un autre coureur ! 

Courir chez soi, c'est serrer tellement de louches qu'on en oublie de se secouer les allumettes. Résultat, je cause, je cause et je ne m'échauffe pas.
Je passerai discrètement sur la présence des Orange, jeunes yearlings présomptueux et toujours très en forme.
Je vous parlerai plutôt de -loulou- discret Kikou et nouveau papy. Il est venu avec sa très jolie fille, jeune maman d'un bébé de trois mois.

 
Bon, le -loulou-, il faut le soutenir car il n'a pas encore l'habitude d'être grand-père ! Quant à sa fille, elle est une maman rayonnante. C'est sa deuxième course depuis sa reprise au Relais de Condé. Ce qui n'est d'ailleurs pas banal car elle a accouché avant d'avoir fait Condé !!!
Il y a aussi un jeune Kikou anonyme qui préfère ne pas révéler son identité. Il gagnera bien sûr la course des jeunes...

  
Et j'ai le plaisir de retrouver Titi61 et Dom 61 ainsi que Hellaumax qui m'annonce tout de go :
"Je descends de Paris dans l'intention de poutrer le Lutin sur ses terres..."
 
 Dom, Titi et Hellaumax

Et moi qui voulait m'économiser pour la Foulée Chesnaysienne du dimanche....

La course :

Qui c'est qui poutre et qui s'éclate la caisse comme un malade pour distancer le Lutin ? C'est le Max (qui s'appelle Laurent, c'est logique). Il court comme si l'état de son rectum en dépendait. Pendant un bon moment, je ne le vois pas et profite des méandres familiers de ce très beau circuit urbain : le parc Joubert, L'Hôtel du Département,
la médiathèque,

la Halle au Blé que nous traversons par le milieu,
 
l'Hôtel de Ville,

Le parc des Promenades...

... puis les quartiers de St Léonard et Montsort pour enfin déboucher sur le centre ville avec sa magnifique église de style gothique flamboyant...


..et la non moins magnifique Maison d'Ozé datant elle aussi de la fin du Moyen-Age.


Bon, ben c'est pas le tout ! On arrive au deuxième tour ! J'ai fait du tourisme mais je n'ai pas chômé pour autant... Voilà t'y pas que je tombe sur le Hellaumax avec lequel je cours un moment. L'on traverse ensemble le quartier de Lancrel où tous les 100m je suis interpellé :

"Allez monsieur Jacquet !" (tiens, des élèves). "Vas-y Thierry !" (tiens, des copains). "Allez le Lutin !" (tiens, c'est JMF). "Casse-toi espèce de malade !" (tiens, un lecteur de mon blog).

On passe les dix kilomètres en 42' à peine. Le Max, il ne renonce pas et redouble dans l'agitation des jambons pour me mettre jusqu'à une vingtaine de mètres d'avance. Je finis enfin par  prendre la chose au sérieux et du gentil docteur Thierry sort enfin l'infâme Mister Lutin ! 


La poursuite est engagée et le Max se défend bien mais le Max, il a affaire à un trailer d'Ecouves et je profite de bonne montée de la rue St Pierre pour venir lui chatouiller le pot d'échappement.

Nous dévalons ensemble vers la Sarthe et nous saluons de concert la merveille gothique. Fini de rigoler mon Max... A la grimpette suivante, je me mets dans le rouge pour le scotcher au bitume et je parcours les derniers hectomètres le sourire bordé de vomi : j'ai poutré un jeune et cela me console de l'apocalyptique humiliation subie le dimanche précédent à Condé.

J'arrive sur la ligne en 49'39". La fin a été de la poutrance totale. De la course comme je l'aime !
Quelques temps plus tard, Titi et Dom arrivent, ils se sont économisés en prévision du trail d'Ecouché qui a lieu dimanche.

 Le flou c'est pas la photo, c'est la bière... 

Eux, ils se sont économisés et moi ? Il va m'en rester des cartouches pour courir un 15 bornes chez Bambi dans 36 heures ?

Suite au prochain épisode... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire