samedi 2 octobre 2010

Hommage à Derrick

Gross malheur !



Bientôt deux ans que l'inspecteur Derrick nous a quittés, le monde de la culture se doit de rendre un hommage vibrant à celui qui fut le Kant des après-midis du service public, que dis-je... le Nietzsche transcendant de la conception Zen de la vacuité superfétatoire.

Citons Le Lutin D'Ecouves dans un de ses billets (ICI) à la poutrance fulguratoire dont il a le secret : 

...J'aime aussi l'inspecteur Derrick avec son regard de poisson décédé. Pour moi c'est le must de la télé, l'épure parfaite de la vacuité dont l'esprit de l'homme fatigué a besoin. Derrick, c'est le trou noir, le délire quantique en vraies couleurs délavées made in Bavaria. Derrick, c'est comme la bière allemande : ça n'a pas de goût, tu la bois, tu la pisses et ça te nettoie bien l'intérieur.

L'inspecteur Derrick s'appelait en réalité Horst Tappert mais ce que beaucoup ignorent c'est que l'acteur avait changé son prénom.
En fait, Derrick était né sous le nom de Gross Tappert mais une série de brimades à l'école puis lors de son service militaire dans la Wehrmacht l'avaient décidé à trouver un autre prénom.

En tant qu'admirateur inconditionnel du groupe Français Magma, il avait adopté le viril prénom de Horst en écoutant l'album "Mekanïk Destruktïẁ Kommandöh" dont voici quelques paroles :

HORST FUR DEHN STEHKEN WEST
HORST ZI WEHR DUNT DA HERTZ
HORST DA FELT DOS FUNKEHR
HORST ZEBEHN DE GEUSTAAH
...


N'oublions pas l'indispensable bras droit de Derrick Harry Klein ainsi nommé parce qu'il était petit. Il fut présent dès le premier épisode et prit des cheveux blancs et du poids avec son patron tout au long des 281 épisodes de la série.

En pleine action 

Derrick ne fut pas seulement une série télévisée mais aussi un dessin animé humoristique qui suit l'enquête de l'inspecteur Stefan Derrick et  de son adjoint Harry Klein dans les coulisses du concours de l'Eurovision, où morts suspectes et goûts de chiottes se tirent la bourre.
Détail amusant: les comédiens Horst Tappert et Fritz Wepper (les vrais acteurs de la série!) ont accepté de doubler le film...


Le véritable portée culturelle de Derrick n'a pas échappé aux intellectuels les plus pointus, férus d'analyse sociétale tels que Le Lutin d'Ecouves déjà cité ainsi que son alter ego Umberto Eco, l'auteur bien connu du "Nom de la Rose" qui, dans son ouvrage "Derrick oder Die Leidenschaft für das Mittelmaß", a su montrer que la pensée de Derrick a permis à l'Allemagne de se forger une nouvelle identité et qu'à travers cela, l'Europe pourra continuer d'assumer sa singularité dans le concert culturel mondial. 


Cher Derrick, il est temps de te dire adieu avec une pointe de tristesse dans la voix mais aussi avec espoir et reconnaissance car ton passage en ce monde ne fut pas vain et les graines que tu as semées dépassent largement les frontières du pays de Bach et de Goethe. Merci Inspecteur.


En bonus : La version Heavy Metal du générique de Derrick :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire