samedi 16 octobre 2010

La Musique au Moyen Age 2

Richard Coeur de Lion



 Armoiries de Richard Cœur de Lion 1198

Les Troubadours II

Richard Cœur de Lion (1157-1199), arrière arrière petit-fils de Guillaume le Conquérant et  arrière petit-fils du premier troubadour connu : Guillaume IX d'Aquitaine, ne fut pas le souverain anglais présenté par le roman ou le cinéma d'abord parce qu'il ne parlait pas l'anglais et qu'il ne séjourna que quelques mois sur la terre britannique.

Ensuite parce qu'il était un loser magnifique : Richard rata presque toutes ses entreprises : révolte avortée contre Papa, croisade en eau de boudin, retour calamiteux en  Europe,  reconquête manquée des territoires fauchés par Philippe Auguste.  Il eut une mort ridicule : il se prit un carreau d'arbalète en inspectant les travaux d'un siège et négligea de se soigner. Résultat, il mourut de la gangrène !

Toutefois, comme son ancêtre, Richard se piquait de belles lettres et de musique et il fut l'auteur de diverses pièces dont malheureusement une seule nous parvint avec sa musique (Ja nuns hons pris). Cela dit, le roi Richard est considéré comme un troubadour mineur.

Après sa mort à Châlus (Limousin), Richard eut droit à de belles funérailles et fut inhumé à Fontevraud. Son ami  Gaucelm Faidit composa pour l'occasion en langue d'oc (langue maternelle de Richard) un planh (plainte) sur la mort du Roi. Cette pièce poignante et magnifique est un splendide témoignage de l'art des troubadours au faîte de leur art.

Fortz chausa es que tot lo major dan
e-l major dol, las ! q'ieu anc mais agues,
e so don dei totztemps  plaigner ploran,
m'aven a dir en chantan, e retraire-
Car cel q'era de valor caps e paire,
lo rics valens Richartz, reis dels Engles es mortz. 
 

1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire