vendredi 13 mai 2011

Les Beatles chez Couperin

Coup de coeur :


Ce disque s'adresse tout d'abord aux amateurs de clavecin, merveilleux instrument qui cache ses sentiments délicats sous l'architecture complexe de la musique baroque.

Il s'adresse, bien sûr, aux amoureux de la musique des Beatles, phénomène unique du vingtième siècle qui n'a pas pris une ride depuis près de cinquante ans.

Le claveciniste et chef d'orchestre baroque suédois Anders Danman a réussi l'étonnant tour de force consistant à marier les mélodies des Beatles avec la suite pour clavecin de l'époque de François Couperin.


Ici, pas de faute de goût et pas un seul effet appuyé, il faut parfois même tendre l'oreille pour repérer les mélodies des Fab Four savamment distillées dans les deux suites du disque. Avec un parfait respect de la Suite à la Française, Danman fait s'enchaîner les allemandes, courantes et autres sarabandes dans le plus pur style XVIIIème.

Et les Beatles, me direz-vous ? Loin de les trahir, ce disque montre une fois de plus que la musique de Lennon-McCartney, loin d'être un phénomène daté, s'inscrit définitivement dans l'histoire de la musique occidentale.

Parmi les 29 pièces de l'album, je vous propose une superbe allemande brodée sur le thème de la chanson "Hey Jude" :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire