jeudi 23 mai 2013

En route vers le futur(oscope)


C'est vrai, le débuts n'ont pas été faciles ...

16 mars

Mais il y avait toujours des copains pour aider.

7 avril

Dimanche, c'est le premier marathon de ma cousine Germaine, et il y avait du boulot car, voyez-vous ; Germaine, c'était comme une Ferrari dont tous les réglages restaient à faire.


Cela a pris 12 semaines et 44 séances d'entretien foncier, fractionnés, long et récup. Tout ce travail pour une seule compétition, ils sont fous ces marathoniens !

Parfois, c'était intense :

Doucement la cousine, j'ai du mal à suivre !

Parfois, c’était bien soutenu :

semi avec arrêts ravito en simulation compétition
(on a fait les fous vers la fin)

Tout au long de cette préparation, Germaine a eu le soutien de deux autres filles formidables : Cathy et Katia qui courront avec nous ; chacune espérant bien battre son record personnel sur marathon, à cette occasion.

16 mai

La gloire du sport réside dans son incertitude et les leçons de modestie qu'il nous dispense, c'est vrai ; mais ce dimanche, au marathon du Futuroscope à Poitiers, c'est sûr, ça va poutrer !


Et si ça ne marche pas, elle pourront toujours s'en prendre à leur coach.
Ouille !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire