mardi 13 août 2013

Parmi les lumières du Sud Manche

Entre le Mont St Michel et la Pointe d'Agon

 
Cabane Vauban (Carolles)

Quatre jours et 65 km de marche en Sud Cotentin et Avranchin avec ma Josette, la fenêtre de tir est étroite mais superbe. Notre Normandie a décidé être généreuse cette année.


A tout seigneur tout honneur, le Mont, rocher de 80 mètres d'altitude se gagne à la force des pieds nus à travers Sélune et Sée.


Tombelaine, plus modeste avec ses 45 mètres, voit arriver les nuées annonciatrices de l'orage.


Cette année, la météo est pleine de mansuétude et elle ne nous gratifie d'un grain que pour nous faire admirer les superbes lumières de la Baie.

 Baie de Granville

Le soir même, le soleil est revenu et nous fait le coup de la carte postale.


La traversée de la Baie de Granville nous fait découvrir la ville sous deux angles, l'un bien touristique et policé avec ses plages et ses ports ...


... l'autre plus sévère, rappelant le belliqueux passé corsaire de la cité.


De l'autre côté de la baie de Granville, Carolles et ses falaises culminant à 90 mètres au-dessus de la mer.

Au loin, Tombelaine et le Mont

Une fois les falaises de Champeaux descendues, le périlleux retour s'effectue vers Carolles où la nature nous donne une leçon de géologie allant du noir le plus profond ...


... aux couleurs les plus vives.


Le séjour se termine sur la pointe d'Agon, immense territoire presque vierge où le touriste se fait aussi rare que la dénivelée.


Nous sommes le 10 août, un samedi après-midi. Une nature exempte de pollution et des grands espaces seulement troublés par les cris des mouettes.


La Normandie sous le soleil a parfois un parfum de Paradis perdu.


Dessin Heula



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire